Une vague de soleil s’est installée sur la France, nous donnant un aperçu du printemps qui approche à vitesse grand V. Nous sommes nombreux à avoir retrouvé les bonheurs du jardinage, bien que la saison des plantations n’ait pas encore commencé. En attendant, vous pouvez déjà préparer votre jardin en réalisant un plan de votre potager. Terres & Traditions vous explique comment :

Pourquoi organiser son potager ?

L’organisation d’un potager ne doit pas être faite au hasard. En effet, le plan de votre potager doit être vu comme un puzzle : toutes les pièces sont différentes et doivent être à la bonne place pour créer le dessin parfait, ou bien dans le cas du potager, pour que les légumes poussent bien et ne se cannibalisent pas. Que votre jardin soit grand ou petit, tous les légumes n’ont pas les mêmes besoins, ou les mêmes longueurs de racines, ce qui rend la tâche plus compliquée.

Mais alors comment faire pour trouver la bonne place de chaque légume dans le potager ?

1ère étape : le plan

Tout d’abord, munissez-vous d’une feuille et d’un crayon : il va falloir recréer un schéma de votre potager, parcelle par parcelle. Ajoutez également les conditions qui entourent votre jardin ( par exemple les arbres qui font de l’ombre …).Indiquez de façon claire d’où provient le soleil, l’exposition est primordiale pour certains légumes qui nécessitent une forte exposition au soleil (comme l’aubergine). 

N’oubliez pas d’indiquer les allées (vous devez pouvoir circuler facilement dans votre jardin, avec une brouette ou un arrosoir).

Indiquez également l’endroit où se trouve votre compost, si possible à proximité du potager pour réduire les allers et retours pénibles.

2ème étape : les fruits et légumes

Ensuite, sous votre schéma, listez les fruits et légumes que vous souhaitez faire pousser dans votre jardin, et donc que vous souhaitez manger. N’oubliez pas les plantes aromatiques !

Une fois cela fait, vous pouvez organiser vos fruits et légumes en trois catégories :

  • Les légumes qui aiment le soleil : aubergines, tomates, concombres, poivrons, courgettes, melon, thym, basilic, ciboulettes … Ces légumes qui aiment le soleil (du Midi) doivent être exposés en plein soleil.
  • Les légumes rapides : choux, épinards, laitue, navet, radis, oignons blancs, pois … Ces légumes prennent peu de place et peuvent être placés un peu partout.
  • Les légumes lents : ail, poireau, potiron, tomate, courge, céleri … Les légumes lents doivent avoir le plus de place possible (ils en prennent beaucoup et sont là pour un moment !), attention à ce que les hauts pieds ne cachent pas le soleil de leurs collègues

3ème étape : les bonnes et mauvaises associations

Il existe de nombreuses et surtout longues listes d’associations à faire ou ne pas faire au potager, certaines sont parfois contradictoires et inexactes. On se contentera ici de vous donner quelques associations connues :

Mauvaises associations : à garder à 1m l’un de l’autre

– Les pois et haricots ne peuvent être à côté de l’ail, oignon, échalotes et poireaux

– Les concombres doivent être loin des tomates et courgettes

– Les salades doivent être loin du persil

– Les betteraves et les épinards ne font pas bon ménage

Bonnes associations : à mettre à proximité

– Les oignons et les carottes

– L’ail et les fraises

– Le céleri, le chou et les tomates

Et voilà, il n’y a plus qu’à placer tout cela sur votre plan, et à attendre l’arrivée du printemps pour vous y mettre 😉